L’activation enzymatique, parlons-en !

Qu’est-ce que l’activation enzymatique ?

L’activation enzymatique est au cœur du vivant comme elle est au cœur du processus du nettoyage enzymatique.

Mais que permet-elle exactement ? Le monde du vivant est perpétuelle évolution, en constant mouvement.
Sur le plan de l’infiniment petit, comme dans notre corps par exemple, ce mouvement est caractérisé par différentes réactions biochimiques.

 

Ces réactions sont conditionnées par l’effet catalyseur (facilitant) des enzymes qui opère des changements certes discrets mais néanmoins notables et indispensables à nos cycles de vie.

En effet, l’enzyme est une protéine qui catalyse. C’est-à-dire qu’elle engendre des réactions chimiques en accélérant leur vitesse sur une échelle infime ; il s’ensuit de subtiles modifications qui apportent une réelle transformation.



En somme, l’enzyme ne change pas mais elle transforme ce qu’elle touche et ce changement se fait jusqu’à un million de fois plus vite, en accéléré. C’est ce qu’on appelle l’activation enzymatique.activation enzymatique


Comment l'enzyme opère-t-elle ?

L’enzyme est programmée pour s’activer. C’est seulement lorsqu’elle s’active qu’elle peut produire un résultat probant sans quoi son action reste quasi-nulle. 
Un agent activateur externe va donc lui permettre d’augmenter sa vitesse de réaction tout comme on mettrait de l’essence dans un moteur ou du bois sur un feu pour l’alimenter.  


Dans le cadre de la bio-maintenance industrielle et institutionnelle, cet activateur pour l’entretien professionnel peut être composé d’eau (H2O).

 

C’est effectivement l’eau qui va dans bien des cas permettre à l’enzyme d’atteindre une vitesse supérieure de réaction. 
En s’activant de la sorte, elle va modifier les substrats (souillures) en s’adaptant à eux. C’est ainsi qu’elle va dissoudre les biofilms à l’origine des salissures présentes sur diverses surfaces.

 

C’est ce processus permet que l’association de l’enzyme à l’eau s’attaque aux souillures pour lesquelles l’enzyme est programmée et ceci sur toutes les surfaces.
Dans un second temps, elle va décomposer les résidus pour finalement dissoudre les films microbiens en fine molécule quasi inexistantes.

 

Cependant, il faut savoir que certains facteurs extérieurs vont influencer cette vitesse de réaction. Nous pouvons recenser à cet égard :

  • Une température stable
  • Un PH optimum
  • Une concentration de réactifs du substrat
  • Les cofacteurs sont des agents favorisant l’activation enzymatique
  • L’énergie d’activation

L’efficacité de l’activation enzymatique repose sur sa vitesse de réaction et sa concentration en substrat. 
L’absence d’inhibiteurs favorise cette activation car par définition, les inhibiteurs vont ralentir ou supprimer l’activation enzymatique.

Outre le corps humain (digestion, effort musculaire, salive etc.), l’activation enzymatique se retrouve dans d’autres domaines.

En effet, plusieurs procédés industriels (l’agroalimentaire dont le pain, le vin et le fromage, l’amidon, la chimie fine, la santé etc.) ont recourt à l’activation enzymatique. Autrement dit, des larmes à la levure de pain en passant par les compléments nutritionnels ou les remèdes alternatifs, cette chimie végétale de l’activation enzymatique se popularise…

Le complexe enzyme-substrat : La clé du processus

Il faut cependant préciser que l’activation enzymatique nécessite un minimum d’énergie (énergie d’activation) pour entamer une réaction en chaîne de mécanismes réactionnels quantiques. Ceci dit, elle en requiert bien moins que d’autres produits plus conventionnels.

 

Les avantages sont multiples. En effet, ceci lui permet de se concentrer sur le substrat de manière efficace en modifiant sa structure dans un premier temps.


Dans un second temps, elle va procéder à une fusion avec le dit substrat. Enfin, elle va pouvoir le désagréger.
C’est ainsi qu’elle va réussir à modifier son environnement sans changer. En 1894, Emil Fischer nomma ce modèle la Lock & Key Hypothesis (« clé-serrure ») reprit plus tard par Daniel Koshland en 1958 sous une forme plus intuitive.

 

Le résultat est le même dans la mesure où le complexe enzyme-susbtrat (E/S) est au cœur de la réaction catalytique.

Réaction catalytique Enzynov

L’enzyme reconnait et s’adapte aux molécules du substrat (liaison). Ces dernières viennent directement se fixer sur la molécule d’enzyme.
Cette liaison aboutit au complexe Enzyme-Substrat qui se complète pour évoluer (transition). Elles vont alors co-créer le produit de réaction laissant l’enzyme indemne (libération).

 

L’enzyme va donc cibler de façon programmée la souillure pour pouvoir la dissoudre.

 

Chez Enzynov, nos solutions de nettoyage professionnelles sont 100% enzymatiques.
Elles permettent ainsi un nettoyage eco-responsable, efficace tout en maitrisant ses coûts et en garantissant la santé des collaborateurs ainsi que le respect de l’Environnement.

 

Choisir Enzynov c’est s’engager pour l’avenir et préserver la planète !

site vente en ligne produits d entretiens ecologiques professionnels

Pour en apprendre plus sur le sujet :

- Découvrir la classification des enzymes

- Enzymes et solutions professionnelles

- Définition d'une enzyme

- Tout savoir sur le procédé enzymatique

- Pourquoi les Enzymes sont elles un atout pour la transition écologique ?