6 chiffres à retenir à la suite du salon de l’Agriculture

La dernière édition du Salon de l’Agriculture s’est déroulée du 23 février au 3 mars 2019, l’occasion de faire un petit bilan à postériori concernant les chiffres les plus invraisemblables de cette nouvelle édition.

 

Avec une fréquentation en baisse cette année 633 213 visiteurs contre 672 000 l’an passé, le salon de l’Agriculture reste le Premier salon Agricole d’Europe.

 

Au cours du salon, des chiffres ont été mis en exergue comme celui de 75 % de l'alimentation mondiale reposant sur seulement douze plantes et cinq espèces animales.

 

Vous imaginez ? 5 espèces animales parmi lesquels la volaille, le bœuf, le porc… Et 12 plantes pour nourrir 7 milliards d’habitants dans le monde ?

 

N’y a-t-il pas un déséquilibre ? Nous vous en avions déjà parlé mais il est sérieusement le temps de penser à l’agroécologie, la permaculture…

 

Voir même de réfléchir à comment trouver des aliments alternatifs : racines, insectes…d’ailleurs le Food Service de demain sera différent c’est inévitable.

 

Retour sur les 6 chiffres totalement effarants du secteur agricole présentés par Novethic à l'occasion du salon de l'agriculture 2019 en France.

 

 

#30 % des oiseaux sont aujourd'hui sauvages

Une étude de mai 2018 par la revue PNAS indiquait que 70 % des oiseaux dans le monde sont des volailles d'élevage.

A noter qu’avec plus de 70 millions de tonnes produites par an dans le monde, les volailles représentent la deuxième viande produite dans le monde, juste derrière le porc, mais devant le bovin.

De plus, la poule est la volaille la plus consommée dans le monde par son côté bon marché et son faible apport en matière grasse et 68 % de la production d'œufs en France est issue de l'élevage en batterie

La France occupe la première place dans la production européenne d'œufs avec 15 milliards d'unités chaque année. Aujourd'hui, 68 % de ses poules pondeuses sont élevées dans des cages aménagées où chaque animal dispose de 750 centimètres carrés d'espace. La filière a pour ambition, d'ici 2022, qu'une poule sur deux soit élevée hors cage.

 

 

# 12 plantes et 5 espèces animales pour assurer 75% de notre alimentation

Parmi les chiffres les plus effarants, c’est L’ONG AVSF (Agronomes et vétérinaires sans frontières) qui en mars 2018 indiquait que 75% de notre alimentation était assurée par seulement douze plantes et cinq espèces animales. Dans ces conditions, il semble plus que compliqué de pouvoir nourrir le monde avec 5 espèces animales et 12 plantes.

Pire encore, l’ONG ajoute qu’entre les années 1900 et 2000, 75 % des variétés comestibles ont disparu.

Cela ne vous parle peut-être pas mais la disparition de la biodiversité agricole, qui met en danger la sécurité alimentaire, la qualité nutritionnelle de nos assiettes et la survie des petits paysans du Sud.

Pour avoir une petite idée du dégât et de l’impact que cela a, saviez-vous qu’au début des années 1900, il existait 73 variétés traditionnelles de melon commercialisées à grande échelle, aujourd’hui il n’en reste aujourd’hui qu’une seule.

 

 

# 1/3 des émissions à effet de serre dues à l’alimentation

L’institut de l’économie pour le climat (I4CE), déclarait dans un article du 25 Février 2019 sur les émissions de gaz à effet de serre et la consommation alimentaire que les émissions totales de la demande alimentaire en 2010 étaient de 28 % des émissions mondiales tous secteurs confondus.

En détail ils sont répartis de la manière suivante :75% des gaz à effet de serre sont émis durant la phase de production, 15% entre la sortie de la ferme et la vente, et 10% après la vente sans oublier le gaspillage alimentaire.

Par ailleurs, les produits d'élevage terrestre représenteraient 63 % des émissions de la consommation alimentaire.

 

#60% des animaux sauvages disparu de la planète en 44 ans

Ce chiffre fait froid dans le dos n’est-ce pas ? 60% des animaux sauvages disparu en 44 ans et 5 espèces animales pour assurer 75% de l’alimentation de plus de 7 milliards d’habitants dans le monde ? Il y a comme un problème dans cette équation si l’on veut tous pouvoir survivre.

En plus, à date, 1 458 races d'animaux d'élevages, soit 17 % d'entre elles, sont actuellement menacées d'extinction et près de 100 races d'animaux de ferme ont disparu entre 2000 et 2014. 

 

#1,1 % des terres agricoles dans le monde sont bio 

Le Bio, bien qu’en expansion, les terres agricoles bio sont encore trop faibles et ne représentaient que 51,0 millions d’hectares fin 2015 soit 1,1 % des terres agricoles mondiales d’après l’Agence Bio.

Pour la France, le chiffre est un peu plus élevé puisqu’en 2017, les terres agricoles bio représentaient 6,6%. Au niveau mondial 86 % des surfaces bio sont réparties dans seulement 20 pays. En 2015, l'Amérique du Nord représentait plus de 49 % du marché bio mondial et l’Europe 39,7 % du marché bio mondial.

 

 

 #1/9 personne souffre de la faim dans le monde 

821 millions de personnes souffrent à présent de la faim et plus de 150 millions d’enfants accusent des retards de croissance.

Pour la troisième année consécutive, la faim dans le monde est en hausse.

A noter que cette situation s’aggrave en Amérique du Sud et dans la plupart des régions d’Afrique, alors que la tendance est à la baisse sur le continent asiatique.

Les changements climatiques en partie responsables, puisque la production de cultures importantes telles que le blé, le riz et le maïs dans des régions tropicales et tempérées devient difficile dans ces zones. Réchauffement climatique, pénurie d’eau… autant de facteurs ne permettant pas l’agriculture dans certaines régions du monde.

 

 

Opter pour une maintenance éco-responsable en Agriculture 

 

Pour accompagner les professionnels de l’Agriculture dans une démarche écoresponsable s’inscrivant dans leur actions RSE, chez Enzynov, nous avons développé des solutions enzymatiques répondant non seulement aux attentes des professionnels mais également aux enjeux climatiques et sanitaires.

 

6 solutions enzymatiques pour l’Agroalimentaire allant du détergent au désinfectant en passant par le détartrant ou le dégraissant pour répondre aux attentes des professionnels en matière de :

  • Efficacité
  • Economie à l’utilisation
  • Optimisation de la consommation d’eau
  • Gain de temps
  • Réduction des actions mécaniques ou manuelles
  • Protection des équipements et surfaces
  • Santé des utilisateurs
  • Protection de l’environnement

 

Vous l’aurez compris, l’Agriculture est à un tournant, celui de l’Agriculture durable non seulement à travers son activité directe et donc l’agroécologie, la permaculture… mais également à travers un engagement écologique pour ralentir les bouleversements climatiques et garantir une biodiversité.

Outre les différentes mesures en matière de développement durable, de zéro famine dans le monde… les solutions enzymatiques s’inscrivent parfaitement dans cette démarche de longévité et d’engagement éco-responsable.

 

La puissance de la nature est entre vos mains !

 

 

Sur le même sujet :