BIM : une maintenance des bâtiments intelligente et écoresponsable


Aujourd’hui, 75 % des dépenses liées à un bâtiment découlent de son exploitation. À l’avenir, en mobilisant des innovations comme le BIM, « Building Information Modeling » (que l’on traduit par « modélisation des données du bâtiment »), on disposera d’outils extrêmement performants pour la maintenance des bâtiments.

Concrètement, lorsque l’on déploie le BIM sur une structure, on crée une maquette numérique de l’ensemble, représentant à la fois ses caractéristiques physiques et fonctionnelles. De la conception à l’utilisation, en passant par la construction, l’usage du BIM répond à des objectifs d’efficacité, de réactivité, d’anticipation et d’optimisation. À terme, le BIM pour la maintenance des bâtiments orientera les acteurs vers une gestion plus écoresponsable et moins coûteuse.

 

BIM

 

Comment définir le BIM ?

Le BIM se présente comme un concept flou pour la majorité des responsables en maintenance des bâtiments. Beaucoup l’imaginent comme un logiciel conçu spécialement pour la gestion des structures : en réalité, le terme désigne une approche bien plus complète, qui s’applique aussi bien lorsque l’on commence à élaborer les plans d’un bâtiment que pendant la construction et, plus tard, dès qu’il est occupé.

En effet, le BIM se décline en processus et méthodes basés sur cette maquette dynamique et évolutive de maintenance des bâtiments. Grâce à elle, les gérants analysent des paramètres nombreux : ceux relevant de l’état des canalisations et installations électriques, les dysfonctionnements éventuels dans les différents systèmes, les consommations énergétiques ou encore le respect des normes.

Au moment de la construction, le fait de solliciter le BIM permet à tous les ouvriers de collaborer sur un même modèle, d’échanger plus facilement les informations importantes entre eux, puis de réaliser toutes sortes de simulations. Cette technologie offre de nouvelles perspectives pour se projeter : dès la conception et la construction, l’anticipation de tous les problèmes deviennent possibles.


Le BIM, de la conception à la maintenance des bâtiments

Utiliser les maquettes numériques du BIM pour la conception des bâtiments

Aujourd’hui, il existe de nombreux logiciels très performants pour façonner les établissements de A à Z, se projeter en 3 dimensions et anticiper au maximum la nécessité d’installer tel ou tel dispositif.

Concrètement, très tôt, lorsque l’on s’attache encore à l’étude du projet, le BIM génère des données permettant d’analyser et de visualiser la conception. Avant même de lancer la mise en chantier, on dispose d’informations déterminantes pour optimiser la qualité du bâtiment, tant en termes de performances que dans le souci d’une démarche écoresponsable.

 

Mobiliser le BIM pendant la construction

Avant toute chose, l’usage du BIM améliore la collaboration sur le chantier, puisque chaque ouvrier fonctionne sur une même base. Continuellement mise à jour, la maquette numérique facilite la gestion des coûts en temps réel, ce qui peut aussi conforter les gérants dans le choix de cette technologie, qu’ils conservent fréquemment ensuite pour la maintenance des bâtiments.

D’une façon plus générale, cette méthode a d’ores et déjà prouvé son efficacité sur le plan de la qualité du bâtiment : le fait de multiplier les analyses précoces permet de mieux contrôler l’ensemble du travail, pour que les performances finales soient encore supérieures.

 

Un bâtiment écoresponsable grâce au BIM

Si les maquettes numériques prouvent toute leur utilité dans les phases de conception et de construction d’un ouvrage, elles demeurent particulièrement intéressantes pour optimiser la maintenance des bâtiments.

Les gestionnaires de patrimoine, par exemple, misent sur le BIM pour diminuer les nuisances, mieux faire circuler les informations et connaître tous les dysfonctionnements en temps réel. De cette façon, ils évitent de laisser les problèmes prendre de l’ampleur, agissent au plus vite et réduisent finalement les frais de travaux ou de réparation.

 

BIM : un investissement rentable pour améliorer les performances de nos bâtiments

Le bâtiment français, qu’il soit résidentiel ou tertiaire, se montre aujourd’hui encore beaucoup trop énergivore. C’est la raison pour laquelle, dans le cadre d’une démarche écoresponsable, tous les gérants et constructeurs sont encouragés à miser sur le BIM, de la conception à la maintenance des bâtiments.

Bien évidemment, le déploiement d’une telle technologie implique des investissements importants. Toutefois, ceux-ci sont amortis assez vite, car la présence d’employés sur place devient plus aisément facultative et l’on parvient à faire des économies d’énergies. Plus généralement, le contrôle à distance et en temps réel optimise les chances de bien gérer son bâtiment, de façon intelligente, préventive et écoresponsable.

Le saviez-vous ? L’entretien des sols et de toutes les pièces fait également partie de la maintenance des bâtiments. Ici encore, on peut prévenir les risques en changeant ses habitudes : l’usage des produits d’entretien enzymatiques, spécialement conçus pour les professionnels (CHR, automobile, nettoyage industriel, etc.) permet de réduire les maladies chroniques au travail, car les utilisateurs ne sont plus exposés à des produits chimiques nocifs.

Il s’agit également de solutions sans danger pour la planète et pour les surfaces : aucune propriété corrosive, irritante ou abrasive n’intervient sur les solutions ENZYNOV, naturelles et efficaces grâce à leurs actions catalytiques.

 

boutique

Découvrez également :

La gamme professionnelle BTP by Enzynov

Éliminer peinture, colle, laitance et chaux sans produits chimiques

La santé des artisans du BTP mise à rude épreuve !

- Tout savoir sur la démarche chantier propre