Utilisation des solvants dans les garages automobiles : risques et réglementations

Les professionnels de l’automobile sont quotidiennement en contact avec des solvants : ils en sont généralement conscients, mais ignorent parfois à quel point ces substances peuvent être dangereuses, à la fois pour leur santé et pour la planète. Quelles sont les règles à respecter quand on mobilise les solvants dans le cadre de son activité professionnelle ?

Quels sont les risques associés ? Existe-t-il des alternatives à ces produits nocifs ? Nos réponses dans cet article.

solvant garage


Quels sont les solvants utilisés dans les garages automobiles ?

Le plus souvent, les solvants sont des dérivés du pétrole : ce sont également des COV, Composés Organiques Volatils. Autrement dit, même à température ambiante, ils peuvent émettre des vapeurs nocives pour l’Homme.

Les solvants halogénés, pour commencer, contiennent généralement une quantité plus ou moins importante de chlore (trichloréthylène, dichlorométhane, etc.). Ils ne présentent pas de risque inflammable, mais ils ne se dégradent pas quand ils sont déversés dans l’environnement naturel.

De plus, la présence de chlore dans les réseaux traditionnels d’épuration peut poser problème, car elle bouleverse l’équilibre bactériologique nécessaire au traitement des eaux usées. Et s’ils sont rejetés dans la nature, les solvants ont un effet toxique immédiat.
Certains pourraient porter atteinte à la couche d’ozone (le tétrachlorure de carbone, notamment), tandis que d’autres menacent la biodiversité.

Par ailleurs, il existe des solvants non halogénés. C’est le cas du white-spirit ou du xylène, qui sont reconnus comme des liquides inflammables. Logiquement, leur usage dans un lieu aussi sensible qu’un garage automobile implique des risques de feu, voire d’explosion dans les cas les plus extrêmes.

Outre les risques environnementaux liés aux solvants, il faut savoir que ces substances sont fréquemment responsables d’allergies ou d’irritations chez l’Homme. Elles peuvent plus généralement dessécher la peau et, à l’inhalation, d’autres effets secondaires sont souvent ressentis : somnolence, troubles de la digestion. À terme, l’exposition prolongée à ce type de produits chimiques engendre des troubles du système respiratoire, et même des lésions sur des organes comme le foie ou les reins.

Manipuler les solvants : règles et conseils

Les obligations pour les garages manipulant les solvants 

L’usage de solvants dans le domaine de l’automobile est réglementé. En effet, les différents produits sensibles doivent être stockés dans un local indépendant, à l’intérieur duquel la ventilation fonctionne correctement.

En parallèle, les déchets liquides contenant des solvants doivent être récupérés séparément pour éviter tous les rejets dans la nature ou dans les stations d’épuration. En effet, ces produits peuvent être recyclés par des entreprises spécialisées, dans l’optique de réduire autant que possible leur impact environnemental.

Conseils pour les employés exposés aux solvants 

Outre les exigences écologiques, tous les gérants de garages automobiles doivent veiller à la santé de leurs ouvriers, notamment lorsqu’ils utilisent régulièrement des produits chimiques potentiellement dangereux.

En ce sens, les ouvriers doivent toujours travailler dans des locaux suffisamment aérés et ventilés, avec un éclairage minimal. Il faut veiller à ce que l’espace d’action ne soit pas encombré et soit globalement bien organisé, pour éviter tous les incidents.

Il est tout à fait possible de former et sensibiliser ses équipes aux risques associés aux solvants et à tous les produits chimiques, en mettant notamment l’accent sur toutes les consignes de sécurité, ainsi que les comportements d’usage en cas d’incident. Sur le lieu de travail, on utilise les affichages pour rappeler les consignes de base, sans oublier de fournir à chaque travailleur tout le matériel de protection nécessaire : les lunettes, les gants, les combinaisons, les masques respiratoires et même les crèmes protectrices pour les mains.

Diminuer les risques en atelier et devenir plus écoresponsable avec les produits d'entretien enzymatiques 

L’environnement particulièrement risqué des ateliers et garages automobiles ne doit pas être vu comme une fatalité : il est tout à fait possible de réduire la consommation de solvants, en changeant quelques habitudes.

La start-up française ENZYNOV a combiné jusqu’à 151 enzymes pour confectionner des produits d’entretien enzymatiques professionnels répondant à tous les besoins des garagistes. Alors même qu’un produit chimique classique va décoller les salissures et les déplacer jusque dans les eaux usées, les solutions enzymatiques décomposent la crasse de manière irréversible, pour la transformer en microparticules solubles dans l’eau. Leur action est ciblée, efficace, rapide — et les résultats s’obtiennent généralement sans devoir frotter trop énergiquement !

Inoffensifs pour les stations d’épuration, sans danger pour l’environnement et ne représentant aucune menace pour l’Homme, les produits d’entretien enzymatiques peuvent considérablement limiter les risques liés au travail dans un garage automobile : découvrez TNG-3, un dégraissant efficace sur les tâches d’huile ou d’hydrocarbures, HDX Pro, puissant dégraissant automobile ou encore EnzyMax Pro, notre nettoyant tout-en-un.

découvrir nos produits

Professionnels de l'automobile découvrez également : 

- Les 10 conseils pour devenir un garage éco-responsable

- ICPE et nettoyage professionnel des MRA-Carrossiers

- Les solutions Enzynov et le secteur Automobile !

- Pièces automobiles : zoom sur le recyclage et la valorisation énergétique