L’eau de javel, efficace mais dangereuse !

Des alternatives existent à l'eau de javel

À la maison et dans le monde professionnel, l’eau de javel se présente comme un produit d’entretien de base. Concrètement, par habitude, on sait qu’elle tue toutes les bactéries et permet un lavage complet de la surface.

 

Pour autant, l’eau de javel comporte de nombreux risques, pour la santé de l’homme comme pour l’environnement. À l’heure où des alternatives inoffensives et aussi efficaces existent, pourquoi ne pas revoir ses coutumes et nettoyer autrement ?

Zoom sur les propriétés de l’eau de javel

 

Sur le plan purement chimique, l’eau de javel est fabriquée en ajoutant du chlore à une solution de potasse, ce qui permet d’obtenir de l’hypochlorite de sodium.

 

On l’utilisait déjà dans le milieu hospitalier au XIXe siècle, pour lutter contre les maladies contagieuses — et notamment la tuberculose.

 

Aujourd’hui encore, 70 % des familles ont de l’eau de javel à la maison, ce qui classe la France comme 5e consommateur mondial (source planetoscope). Ce produit doit son succès à sa propriété phare : il n’a aucune pitié pour les bactéries et peut toutes les supprimer (les mauvaises comme les bonnes).

 

Simultanément, elle peut désinfecter et décolorer. En revanche, il faut savoir qu’elle ne recèle aucune substance dite « tensio-active ».

 

Autrement dit, elle ne nettoie en aucun cas ! Si vous tentez de l’utiliser afin de retirer la graisse dans une cuisine de restaurant, vous ne parviendrez pas à vos fins, par exemple. Pire encore, on admet désormais que l’eau de javel n’est pas recommandable dans la cuisine. De plus en plus de personnes dénoncent cet usage d’une solution toxique et irritante, dans un espace sur lequel on prépare des repas. Le risque est inadapté, à l’heure où l’hygiène dans une cuisine professionnelle peut être strictement respectée à l’aide d'alternatives très efficaces — et sans danger.

Pourquoi bannir l’eau de javel de nos pratiques ?

Si vous prenez simplement l’habitude de lire les étiquettes des produits d’entretien mobilisés au quotidien, vous savez à quel point l’eau de javel est néfaste : elle regroupe des propriétés irritantes et corrosives.

 

De plus, les contacts avec la peau peuvent générer des brûlures, sans compter que les inhalations sont aussi nocives, et parfois à l’origine de maux de tête.

 

Naturellement, utiliser l’eau de javel de façon épisodique n’entraîne pas forcément de risque majeur. Mais s’y exposer, chaque jour, dans le cadre de son travail, peut à la longue créer des inconforts respiratoires ou des douleurs et rougeurs sur la peau.

 

En parallèle, il est important de garder en tête que l’eau de javel peut interagir avec d’autres substances.

Par exemple, il ne faut jamais  mélanger de l’eau de javel au vinaigre blanc, ni même s’aviser de nettoyer des toilettes quand il reste de l’urine.

 

En effet, la dissolution dans un acide provoque la dispersion de gaz toxiques et, pour l’homme, les effets peuvent rapidement se faire sentir (on observe généralement de légères brûlures dans les yeux et des gênes au niveau des voies respiratoires).

Nos conseils pour vous passer de l’eau de javel

Même si vous devez composer quotidiennement avec des règles d’hygiène très strictes au travail, sachez que vous pouvez nettoyer et désinfecter sans eau de javel.

En effet, les produits enzymatiques constituent une alternative fiable et réellement efficace, pour retirer définitivement les solutions polluantes et nocives de nos habitudes.

 

Concrètement, l’action des produits enzymatiques est ciblée. Ils peuvent désinfecter, dégraisser, décaper, rénover, raviver ou encore détartrer.

 

Chaque solution Enzynov a été conçue dans un but bien précis — et propose donc une propriété connue à l’avance.

 

Prendre cette habitude de sélectionner la bonne préparation pour chaque tâche ménagère permet de limiter tous les risques liés aux associations chimiques dangereuses !

 

D’une façon générale, il faut savoir que les produits enzymatiques sont faits avec des protéines naturellement présentes dans notre environnement. Ils sont compatibles avec des exigences très strictes en matière d’hygiène et de maintenance professionnelle, puisqu’on les utilise déjà dans des univers comme la restauration ou encore l’industrie.

 

Ils n’entraînent aucun risque pour la planète, ni pour l’Homme : on les applique sans craindre les brûlures, irritation ou la pollution.

site vente en ligne produits d entretiens ecologiques professionnels

Pour appronfondir le sujet :

Quelles différences entre Détergent chimique ou enzymatique ?

- Tout savoir sur les risques liés aux solvants organiques

- Comment dire stop aux produits d'entretien professionnels chimiques ?

- Tout savoir sur le cercle de Sinner