Nos conseils pour bien comprendre les étiquettes des produits d’entretien

Chaque jour, nous choisissons différents produits pour entretenir la maison : connaissons-nous leur composition et leurs potentiels risques ?


Puisqu’il n’est pas toujours facile de bien identifier les substances dangereuses présentes dans certains détergents ou solutions de nettoyage, nous vous recommandons de décrypter leurs étiquettes.


Comment procéder ? Sur quels éléments faut-il redoubler d’attention ?

Les produits d’entretien et les risques liés à leur utilisation

D’une façon générale, une étiquette délivre toutes les informations de base relatives au produit, qu’il s’agisse du volume (contenance), de la nature de l'ingrédient actif ou encore des conseils de sécurité. Mais il est important de savoir que le fabricant explicite aussi les méthodes d’utilisation.


Concrètement, chaque produit d’entretien a été conçu pour des usages bien définis — il faut les respecter pour se prémunir de tout risque d’incident domestique.

 

Les consommateurs doivent bien lire l’étiquette avant d’ouvrir le capuchon ou d’enclencher le spray, par exemple. En effet, la présence de substances dangereuses implique des risques en cas d’inhalation, dans certains cas bien particuliers.

Quand on ne connaît pas une solution, il faut toujours lire toutes les informations à disposition et suivre les conseils délivrés sur le mode d’emploi.

 

En parallèle, plusieurs pictogrammes peuvent être inscrits sur l’étiquette. Là encore, l’utilisateur doit être soucieux de ces données d’importance capitale. Certains produits sont nocifs pour l’environnement : il ne faut pas les déverser n’importe où.

 

D’autres sont irritants pour la peau : il est préférable de les manipuler avec des gants.
Finalement, la compréhension de chaque pictogramme est primordiale, mais pas toujours simple. Voici un récapitulatif des principaux existants :

 

Bien comprendre les différences entre les produits d’entretien

Les détergents

Selon leur pH, les détergents sont classés différemment : le plus souvent, ceux dont l’étiquette affiche des performances « multi-usages » sont moins dangereux, car leur pH avoisine les 7 (chiffre neutre).

 

Les désincrustants sont légèrement plus acides, alors même que les détartrants sont très acides (c’est notamment le cas des gels que l’on utilise pour nettoyer les WC).

 

À l’inverse, les pH élevés sont dits « alcalins ». Un produit décrit comme dégraissant sera alcalin. Les décapants, quant à eux, sont des « alcalins forts » (décapants pour le four, par exemple).

Les désinfectants


Il existe aussi plusieurs types de désinfectants: les consommateurs doivent lire l’étiquette pour choisir le mieux adapté à leurs besoins. Les bactéricides éliminent les bactéries, l’action des fongicides porte sur les champignons. De plus, il existe des produits « avec interférence » que l’on peut utiliser pour nettoyer et désinfecter, tandis que les solutions « sans interférence » agissent seulement sur les éléments déjà lavés au préalable.

Quelles sont les bonnes pratiques avec les produits d’entretien ?

Avant toute chose, sachant que plusieurs produits d’entretien recèlent des quantités plus ou moins importantes de substances dangereuses, il faut toujours lire les étiquettes et vérifier les pictogrammes, tout en respectant bien le mode d’emploi et les conseils d’utilisation du fabricant. La lecture de l’étiquette, dès lors que l’on ne connaît pas le produit, est impérative.

 

En parallèle, il ne faut pas oublier que chaque produit dispose d’une durée d’action, indiquée sur l’étiquette. On parle parfois de temps de pose ou de trempage : il faut respecter ces conseils afin d’éviter d’endommager la surface en frottant trop fort. De même, chaque produit mérite d’être employé avec du matériel adapté.

Qu’il s’agisse de décaper un four, de nettoyer une vitre ou encore de dégraisser de la vaisselle, chaque tâche est différente, implique d’utiliser des solutions spécifiques et, en conséquence, d’employer les bons ustensiles (brosses, éponges, chiffons doux, etc.). Dans certains cas, il faut éviter de mélanger à de l’eau chaude, car la production de vapeur peut être nocive.


Concrètement, la présence de substances potentiellement irritantes ou toxiques mentionnées sur l’étiquette doit attirer votre attention : si la solution détient des ingrédients agressifs, il ne faut mieux pas respirer ce produit — la production de vapeur reste donc déconseillée.

 

Sachez que d’autres solutions existent pour l'entretien des maisons, des locaux d’entreprises et même des zones de travail en industrie. En effet, de plus en plus de consommateurs font confiance aux produits d’entretien enzymatiques, qui promettent une véritable révolution dans l’univers du nettoyage.
Ils ont une action bien ciblée, sont concentrés (il en faut peu pour obtenir des résultats) et, surtout, ils sont totalement naturels.


Ils ne représentent aucun danger pour la planète et sont inoffensifs pour l’Homme.



Demandez plus d’informations à Enzynov pour découvrir ces solutions !

site de vente en ligne de produits d entretiens écologiques professionnels

Découvrez également : 

Les différences entre détergents chimiques et enzymatiques

Quels sont les risques liés aux solvants organiques  ?

Tout savoir sur le cercle de Sinner

Comment lutter contre les perturbateurs endocriniens ?