Secteur BTP : 5 changements conséquents pour le BTP

Créer plus de 300 000 emplois ou encore diminuer la quantité de déchets non-dangereux de 50% mis jeter en décharge d’ici 2025 représentent une partie des objectifs fixés par le gouvernement. En effet, les aspirations dites « vertes » envisagées par le gouvernement sont ambitieuses.

Ce lundi 23 avril, le Premier ministre français, Edouard Philippe annonçait le plan économie circulaire. Comme a pu l’annoncer le ministère de la Transition écologique, le menu est chargé : une cinquantaine de mesures qui permettront de débuter le changement de modèle des ESE : écologique, sociétale et économique.
Et le BTP sera l’un des premiers secteurs impactés par ses mesures. 

Pourquoi ? Chaque année, près de 247 millions de tonnes de déchets sont créées par le secteur BTP. Par conséquent, le BTP engendre plus de deux tiers des déchets en France. 

L’objectif principal du gouvernement est simple : faire appel à l’économie circulaire. Comment ? En renforçant le tri, réemployant et valorisant les déchets du secteur BTP.

Economie Circulaire

Première mesure : Diagnostic déchets avant démolition

Depuis 2009, le diagnostic déchets avant démolition est obligatoire. Cependant, l’état souhaite le revoir de plus près, mais aussi traiter à nouveau la loi Grenelle II.

L’objectif pour cette mesure est de l’améliorer en optant pour une logique de réemploi et de valorisation des déchets de chantier, mais aussi de ressources.

Le changement pour cette mesure est la suivante : élargir le périmètre aux travaux de rénovation

Mais pas seulement. Sensibiliser davantage les acteurs du BTP, renforcer les compétences mais aussi former beaucoup plus les maîtres d’ouvrage.

Il faut savoir que le digital est aussi un des piliers de cette mesure, car la dématérialisation du dispositif permettra de favoriser la croissance des applications numériques qui lieront demande et offre de matériaux réutilisables.

Deuxième mesure : Optimiser la communication

La communication est un point important à noter pour ces nouvelles mesures. 


En effet, elle permettra de faciliter l’information et la compréhension de la réglementation qui s’applique aux déchets auprès de tous les acteurs : des entreprises aux collectivités locales en passant par les utilisateurs. 

 

Pour se faire, le ministère de la transition écologique et solidaire est à l’origine de la création de guides techniques qui offrent la possibilité de reconnaître les nombreuses performances des matériaux réemployés.

 

Cela permettrait de faciliter la mise en place de la réglementation.

Troisième mesure : Réadapter la gestion des déchets du bâtiment

Afin de faciliter le bon tri des déchets de chantier, la création d’une filière appelée REP (responsabilité élargie du producteur) est considérée.


Rendre une collecte de déchets des chantiers plus efficace fait partie des objectifs du gouvernement pour permettre aux matériaux de construction d’être recyclés.  Cette mesure peut inquiéter certains acteurs, car il est important de prendre en compte les « impacts techniques et économiques du secteur de la construction ».

Quatrième mesure : la commande publique 

Pour finir, l’Etat souhaite que la commande publique soit irréprochable. Cela permettra à l’économie circulaire inséré totalement dans la stratégie des acheteurs publics. 

Cela pourra être mis en place de différentes manières :

- Flexibilité sur le schéma de promotion des achats publics socialement et écologiquement responsables
- Chiffres clé provenant de l’observatoire de la commande publique
- Durabilité de la charte d’achat

Enfin, afin d’assister au mieux les acheteurs, le gouvernement aimerait mettre à disposition des outils sur les frais du cycle de vie des nombreux achats.

Cinquième mesure : utiliser le numérique à bon escient 

Une autre volonté est au programme : accroître les outils innovants et améliorer les méthodes telles que la création d’outils pour repérer les clauses ou encore la création de plateformes numériques.

Enzynov accompagne les professionnels dans ces changements :

Enzynov à conscience que le recyclage des outils et matériaux présents sur les chantiers peut être facilement négligé et que les déchets sont le plus souvent directement jeter sans forcement mesurer l’impact en terme de coût pour l’entreprise mais également les conséquences sur l’environnement.

 

Cependant l’économie circulaire contredit les habitudes et favorise le recyclage des outils, engins et matériaux.

 

Pour ce faire, nous proposons une gamme entièrement dédiée au secteur BTP qui permettra d’entretenir vos outils sans pour autant impacter la santé de vos employés et collègues.

 

Une gamme 100% écologique qui cible les souillures présentes sur vos surfaces. Bennes, citernes, toupies, pelleteuses, … nous accompagnons les PME, TPE, ETI et artisans dans leur quotidien en répondant à leur problématique d’entretien des chantiers.

 

Nos produits permettent d’éliminer, enrobé et dérivés, béton, ciment, laitance, colle, chaux, enduit, peinture, calcaire, rouille, hydrocarbures, graisse

 

L’avantage considérable de nos produits enzymatiques, est qu’ils vous permettront de :

  • Faire des économies à l’utilisation
  • Respecter les spécificités des centrales
  • Gagner en efficacité
  • Prolonger la durée de vie de vos outils, engins, véhicules…

 

Respecter les nouvelles mesures présentées par le Premier Ministre Edouard Philippe.

Alors qu’attendez-vous ?

site de vente en ligne de produits d entretiens ecologiques professionnels

 

Découvrez également : 

- La prévention pour vos chantiers et vos outillages

- La santé des artisans du BTP mise à rude épreuve !

- Tout savoir sur La Démarche Chantier Propre®

- La gestion des déchets dans le BTP : réglementation et impact écologique

- BTP : comment améliorer les performances sans négliger la prévention ?