Biosourcé Vs Biodégradable : Définitions

Bio par ci, bio par là, le « bio » à le vent en poupe aussi bien chez les professionnels que chez les consommateurs et avec toutes ces appellations et leur connotation, il est parfois difficile d’en comprendre la portée.

 

Aujourd’hui nous avons choisi de vous parler de 2 concepts : le biosourcé et le biodégradable.

 

La notion de biosourcé indique des produits issus de ressources renouvelables telles que végétale, animale, résiduelle, algale. Quand on parle de « biosourcé », on s’intéresse seulement à l’origine des matières premières à partir desquelles on fabrique des produits.

 

La notion de biodégradable,  elle renvoie à une dégradation grâce à des organismes vivants : bactéries, champignons, algues…  La biodégradation dépend de différents paramètres : le milieu de dégradation, la structure des composants et  le procédé de fabrication.



A noter que biosourcé ne signifie pas biodégradable et inversement  biodégradable n’est pas forcément  synonyme de biosourcé.


Le biosourcé qu’est ce que c’est :

Le biosourcé est un procédé qui existe depuis plus d’un siècle et qui suscite un véritable engouement depuis les années 2000 et la prise de conscience de l’environnement. Quand on indique que le biosourcé existe depuis plus d’un siècle, il faut remonter à 1930 avec Henry FORD (de chez Ford Automobile) qui fabriquait  déjà à l’époque des pièces pour l’intérieure automobile en plastique biosourcé dont la base était la protéine de soja.

 

Ainsi le biosourcé se dit d’un produit ou d’un matériau entièrement ou partiellement fabriqué à partir de matières d’origine biologique ; qu’elles soient pour rappel végétales, animales, résiduelles, algales.

 

Par la suite, les matières d’origine biosourcée feront  l’objet d’un ou de plusieurs traitements physiques, chimiques ou biologiques au cours du processus de fabrication.

 

Quand on parle de biosourcé et d’usage industriel, on distingue généralement deux grandes catégories de produits ; ceux à usage non alimentaire et non énergétique, et ceux partiellement ou totalement issus de la biomasse :

  • La 1ère catégorie concerne les matériaux (plastiques et composites), principalement destinés aux secteurs du bâtiment, de l’automobile, de l’emballage et des sports et loisirs.

  • La 2ème catégorie est plus spécifique aux molécules chimiques (tensioactifs, solvants, lubrifiants...), principalement destinées aux secteurs de la cosmétique, de l’hygiène, des colles, des peintures et de la lubrification en machinerie agricole et forestière.

Ces produits peuvent être obtenus à partir de diverses sources de biomasse : oléoprotéagineux (colza…), plantes amidonnières (maïs, blé…) et sucrières (betterave…), plantes à fibres (lin, chanvre), micro-algues et macro-algues, ressources sylvicoles, plantes herbacées, écoproduits ou sous-produits industriels organiques…(source Ademe).

Dans le langage courant, on fait référence principalement au  « plastique biosourcé » ou au « matériau de construction biosourcé », voire même de « teneur en matière biosourcée » pour un produit.

Le biodégradable partout et pour tout ?

Ces dernières années, la notion de biodégradabilité s’est vue utilisée à tort et à travers aussi bien côté professionnels que consommateur, levons le voile sur cette notion de base pour commencer.

 

Comme expliqué en préambule, la biodégradation signifie la décomposition et dégradation de matières organiques par l’action des microorganismes (bactéries, enzymes, champignons…).

 

Une substance ou un matériau est dit biodégradable si, sous l'action d'organismes vivants extérieurs, la décomposition se fait en éléments divers,  sans aucun effet dommageable sur le milieu naturel.

 

A noter que la biodégradation crée des gaz à effet de serre ; aussi une lente biodégradation est préférable à une biodégradation rapide.

 

Il est important de comprendre qu’une substance ou un  matériau est biodégradable s'il peut être converti en dioxyde de carbone ou en méthane, en eau et en biomasse sous l'effet des micro-organismes qui utilisent la substance ou le matériau comme nutriment.

Il existe différents types de biodégradation :

  • Anaérobie : cela signifie sans oxygène, la biodégradation est alors plus lente car les micro-organismes ont besoin d’oxygène. Néanmoins, il existe certains micro-organismes qui agissent en milieu anaérobie.

  • Compostage : biodégradation de matières organiques uniquement.

  • Photodégradable : biodégradation sous l’effet de rayons ultraviolets.

  • Hydrosolubles : biodégradation grâce à l’humidité.

  • Oxo-biodégradable : biodégradation par oxydation liée aux additifs à base d’oligo-éléments.


Certains paramètres régissent la biodégradabilité :

  • La vitesse de décomposition liée à son environnement : avec ou sans oxygène, humide ou non, …

  • Les caractéristiques des objets ont également une influence ; son épaisseur, sa taille, sa rugosité, son usure…

  • Un environnement favorable aux micro-organismes obligatoire pour la biodégradation.

En résumé la biodégradation d'un matériau est déterminée par sa nature chimique et par son origine fossile ou végétale.

Enzynov : biosourcé ou biodégradable ?

Enzynov entreprise de Biotechnologie spécialisée en CleanTech entreprise de Biotechnologie spécialisée en CleanTech lutte chaque jour pour une planète plus responsable et des acteurs engagés dans la préservation des ressources naturelles de la planète.

 

A travers notre procédé Enzymax 36, nous avons développé une gamme de produits d’entretien professionnel enzymatiques biosourcée puisque nos enzymes sont des protéines naturelles dont la vertu catalytique accélère la maintenance industrielle. Par ailleurs le fait que nos produits soient à base des protéines naturelles, nous permet d’avoir une biodégradabilité supérieure à 98%. Ainsi d’être sans danger pour la faune comme pour la  flore et de respecter l’environnement.

 

Les produits de la gamme Enzynov ont été créés pour répondre à tous les besoins des professionnels quel que soit leur secteur tout en tenant compte des réglementations en vigueur sur la santé des collaborateurs et les rejets chimiques.

 

Nos produits sont 100% écologiques, ils participent à une pré-épuration des eaux ; ultra concentrés et surpuissants, ils vous garantiront des économies et une efficacité supérieure aux produits chimiques.

 

Devenez un acteur eco-responsable avec Enzynov en optant pour une maintenance verte !

 En plus nos solutions s’inscrivent dans une démarche RSE alors qu’attendez-vous ?

site vente en ligne produits d entretiens ecologiques professionnels

Pour approfondir sur le sujet :

- Comment passer au Zéro Déchet ?

Enzynov et les 17 objectifs Développement Durable

Ecolabel Européen vs Eco-conception : Quelles différences ?

Dites stop aux produits chimiques maintenant !